Etes-vous plutôt Audace ou Prudence ? 15/11/16

Quand on est journaliste, il est essentiel de comprendre la ligne du média pour lequel on travaille, le système de valeurs auquel il se réfère. A l’heure actuelle, toutefois, un phénomène curieux à observer complique un peu le jeu. A l’intérieur du même journal, voire du même journaliste, certaines valeurs sont considérées comme  positive ou négative en fonction du sujet traité. Démonstration avec les deux listes de mots ci-dessous.

Audace / Prudence

Amérique du nord / Amérique latine

Nouveauté / Tradition

Industrie / Artisanat

Pragmatisme / Spiritualité

Progrès / Préservation

Croissance / Décroissance

Grande ville / Communauté restreinte

Ouverture des frontières / Restrictions aux échanges

Mobilité / circuit court

Les deux listes de termes sont clairement antagonistes. Chacune prise isolément est assez cohérente. L’adhérent d’une Amap aura probablement une curiosité spontanée pour les variétés anciennes de légumes. Il aura aussi de la sympathie, a priori, pour une communauté indigène du Brésil, surtout si elle développe des méthodes durables de culture, dans le respect des liens ancestraux spirituels reliant l’homme à la forêt. Aux yeux du même individu, les plantations de colza OGM d’une grande multinationale américaine vendant dans le monde entier feront probablement figure de repoussoir absolu.

Toutefois, les signes positifs et négatifs s’inversent, si on oublie l’environnement pour parler des moeurs et de la culture.

En la matière, le village amazonien ne fait pas le poids face à New York. L’avenir se prépare dans la Silicon Valley. Il est de bon ton d’avoir des amis dans plusieurs pays et d’être citoyens du monde. La grande ville est le terrain de tous les possibles. Il faut accroitre la connaissance, ce qui est, qu’on le veuille ou non, une forme de croissance. Toutes les audaces sont bienvenues. L’innovation est la règle, y compris dans la sphère intime; rejeter le mariage pour tous n’est pas un acte de résistance mais une position réactionnaire. La communauté villageoise traditionnelle devient un univers intolérable, par son ignorance, ses superstitions imbéciles et meurtrières d’enfant, la condition lamentable qu’elle réserve aux femmes.

Ceux qui penchent du côté Audace en agriculture et en environnement et du côté Prudence en matière de moeurs et de culture ont tout faux. Des paysans indiens heureux de cultiver des OGM, par exemple, ne peuvent pas exister. Vous tapez « paysans indiens + OGM » et vous tombez sur cet article du magazine belge Le Vif titré « en Inde, les OGM de Monsanto pousseraient des paysans au suicide ». Louable prudence que ce conditionnel, mais nous y reviendrons. Il est plutôt valorisé, au contraire, d’être du côté Audace pour les moeurs et du côté Prudence en consommation.

Avec la pratique, un journaliste apprend très vite la bonne polarité. Environnement, alimentation : le signe positif est sur la liste « Prudence ». Moeurs, éducation : il passe sur la liste « Audace », en toute fluidité, instantanément. Il n’y a même plus besoin de réfléchir. Pour tout dire, c’est même déconseillé. Attribuer des signes positifs, négatifs ou neutres à chaque mot en fonction des réalités qu’ils recouvrent, sans respect pour la cohérence des listes, génère d’agaçantes complications et brouille la ligne éditoriale, pour ne pas dire la ligne mentale.

Erwan Seznec

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s